Appeler à l'hôtel de ville 450 534-2021 Demandes en ligne

Retour

Bromont veut être désignée zone d’innovation

13 janvier 2021 // Communiqué

Bromont est en lice pour devenir une zone d’innovation désignée par le gouvernement du Québec. Reconnue pour la qualité de son parc scientifique, la Ville de Bromont a présenté dans les dernières semaines un dossier de candidature satisfaisant tous les critères établis par le ministère de l’Économie et de l’Innovation. Maintenant qu’elle a franchi avec succès les étapes de qualification, elle est en attente d’une décision qu’elle souhaite positive.

Le gouvernement provincial est à mettre en place des zones d’innovation en vue de générer de la richesse et de meilleurs emplois pour l’ensemble des Québécois en arrimant la recherche, l’innovation et l’entrepreneuriat au sein de territoires attrayants à travers tout le Québec. Selon la vision du gouvernement, les zones d’innovation doivent présenter un projet structurant, dans un créneau spécifique, et favoriser le maillage entre les universités et des entreprises innovantes, dans un territoire défini offrant une qualité de vie.

« Une désignation formelle dans le secteur des technologies numériques par le biais des systèmes électroniques intelligents représenterait une reconnaissance importante de l’apport de cette industrie. Non seulement du point de vue économique, mais aussi en tant qu’élément essentiel à l’innovation et à la révolution numérique. Le projet de zone d’innovation de Bromont profiterait à des secteurs d’activité tels que : les sciences de la santé et de la vie, le transport, l’énergie, les télécommunications, l’aérospatiale, l’agriculture, l’intelligence artificielle, le quantique et les technologies numériques », a expliqué le maire de Bromont, Louis Villeneuve.

« Les différents projets de la zone d’innovation localisée à Bromont permettront d’offrir un milieu unique, d’envergure mondiale, attrayant pour les entreprises et les travailleurs, et visant l’amélioration de la performance socio-économique de la région », a poursuivi le maire.

Le projet de Bromont, désigné par l’appellation Technum Québec, repose sur trois orientations : accélérer le passage de l’idée au marché dans les technologies numériques, développer le savoir pour propulser l’innovation dans les entreprises et faire de Technum Québec une zone d’innovation attractive à l’international, ceci incluant dix-huit projets distincts. La Société de développement économique de Bromont (SODEB) qui a le mandat du développement économique de la ville et plus précisément du Parc scientifique Bromont, le Centre de collaboration MiQro innovation (C2Mi) et la Ville de Bromont ont élaboré le dossier de candidature.

En appui à cette stratégie, la Ville aura investi sur la période 2020 et 2021 près de 5M $ pour desservir 12 millions de pieds carrés développables sur les boulevards de l’Innovation et de Montréal. « La Ville de Bromont possède plusieurs millions de pieds carrés de terrain à vocation industrielle dans le parc scientifique et nous avons investi des sommes importantes dans le prolongement des infrastructures municipales pour être en mesure de proposer des terrains prêts à construire.»

Un écosystème prêt à libérer son plein potentiel

Rappelons que l’Université de Sherbrooke, en partenariat avec Teledyne DALSA Semiconducteurs et IBM Canada ont fondé sur le territoire de Bromont un centre de recherche spécialisé en microélectronique, le Centre de collaboration MiQro innovation (C2MI). Ce dernier est un maillon essentiel de l’écosystème de la microélectronique du nord-est de l’Amérique du Nord et l’un des plus importants pôles de recherche sur la planète dans ce domaine et œuvrant de pair avec la majorité des universités québécoises.

Bromont compte d’ailleurs sur son territoire la plus grande concentration de salles blanches au Canada, en plus de la présence de plusieurs entreprises de grande notoriété dans le secteur de l’électronique, incluant de grands industriels, et ce, depuis plus de 40 ans. Ces entreprises sont impliquées activement et financièrement dans plusieurs des projets novateurs énoncés dans ce qui constituerait le projet de zone d’innovation. La candidature de Bromont a été formellement appuyée par de nombreuses entreprises non seulement de la région, mais aussi d’ailleurs au Québec.

Autre atout important, le siège social du Pôle d’excellence de l’industrie des systèmes électroniques du Québec (ISEQ), représentant plus de 730 entreprises, est situé à Bromont, garantissant à la future zone d’innovation une représentation provinciale, transversale et intersectorielle dans les différentes régions du Québec.

« Nous sommes déjà reconnus comme un pôle actif, performant et en affaires avec les leaders mondiaux du numérique et des systèmes électroniques intelligents. Notre écosystème est unique. C’est indéniable que Bromont doit devenir une zone d’innovation. Nous sommes déjà en action et il ne manque que la désignation pour déployer notre plein potentiel », conclut M. Villeneuve.

 

-30-

 

Source

Catherine Page
Directrice des communications et de la ville intelligente
Ville de Bromont
88 boulevard de Bromont, Bromont (Québec) J2L 1A1
450 534-2021 poste 2235

Nouvelles récemment publiées

Voir toutes les nouvelles