Appeler à l'hôtel de ville 450 534-2021 Demandes en ligne

Retour

Bromont Ville nourricière

12 janvier 2021 // Communiqué

En ce début d’année, la Ville lance sa démarche Bromont Ville nourricière afin de mettre en place un système alimentaire durable à Bromont.

« Ce projet arrive à point, explique la conseillère municipale, Claire Mailhot. La pandémie a mis en lumière l’importance de l’achat local et d’encourager les producteurs locaux.  Lors de l’élaboration de ce projet, nous avons été agréablement surpris de constater le grand nombre d’actions qui existent à Bromont ou qui émergent en lien avec l’alimentaire.  Avec ce projet, nous souhaitons développer une vision commune afin de favoriser encore plus de gestes concrets afin de rapprocher les producteurs des consommateurs, en passant par les transformateurs et les distributeurs, tout en réduisant le gaspillage alimentaire. »

La réalisation d’un portrait diagnostic du système alimentaire de Bromont; une contribution à l’agrandissement du jardin communautaire ainsi qu’une collaboration avec le Centre Marguerite Dubois, dans le cadre de son projet visant à transformer des aliments invendus en repas destinés à sa clientèle en contexte de vulnérabilité, auxquels s’ajoutera de la promotion visant la mobilisation citoyenne, constituent la première phase du projet Bromont Ville nourricière.

Dès janvier 2021, un groupe de travail Bromont Ville nourricière, réunissant des acteurs locaux du système alimentaire, sera mis en place pour lancer la démarche. En cours d’année, la population sera invitée à participer à ce processus par le biais d’activités participatives.

« Avec ce projet, la Ville de Bromont veut répondre à des priorités du Plan de développement durable en favorisant l’achat local, en réduisant les gaz à effet de serre, et en se dotant d’un plan stratégique de mise en valeur de l’agriculture. La démarche est aussi en accord avec la Politique familiale et des aînés, incluant les saines habitudes de vie ainsi qu’avec le plan concerté du pôle social », a indiqué le maire de Bromont, Louis Villeneuve.

Cette action est rendue possible grâce à l’octroi d’une subvention de 68 778 $ par l’Entente sectorielle de développement du secteur bioalimentaire pour la réalisation de projets structurants en Montérégie 2018-2022. À ce montant, la Ville contribue un montant équivalent à 54 200 $ au projet, dont 15 000 $ en services et 49 200 $ en argent répartis sur trois années financières (2020-2022).

Le concept ville nourricière

Une ville nourricière mobilise ses acteurs du bioalimentaire autour d’une vision commune afin que l’ensemble de ses résidents ait accès à des aliments frais et sains.  Ce concept, adopté par plusieurs municipalités du Québec, repose sur cinq principaux ingrédients :

  1. Un territoire productif (agriculture et agriculture urbaine)
  2. Des entreprises prospères et responsables
  3. Un accès amélioré aux aliments sains
  4. Une demande de proximité accrue
  5. Un cycle de vie optimisé (réduction du gaspillage alimentaire)

L’engouement des partenaires à l’égard du projet de Bromont est palpable et il prend racine en même temps que le nouveau plan stratégique bioalimentaire du CLD de Brome-Missiquoi, intitulé Une MRC nourricière à saveur entrepreneuriale. Une des actions phare de ce plan est d’adopter une politique alimentaire régionale visant à renforcer l’autonomie alimentaire et le caractère identitaire du territoire de Brome-Missisquoi.

La démarche Bromont Ville nourricière pourrait servir d’inspiration à d’autres municipalités de la région. En ce sens, le transfert des connaissances sera facilité par la cocréation d’outils en partenariat avec le CLD de Brome-Missisquoi et avec la collaboration de partenaires régionaux comme le CIUSSS et l’UPA.

-30-

Source :
Catherine Page
Directrice des communications et de la ville intelligente
Ville de Bromont

 

 

Nouvelles récemment publiées

Voir toutes les nouvelles