Appeler à l'hôtel de ville 450 534-2021 Demandes en ligne

Retour

Domaine naturel du lac Gale : accès limité la fin de semaine à compter du 13 février

3 février 2021 // Communiqué

Bromont, 2 février 2021 – Devant l’accroissement constant de l’achalandage sur le réseau de sentiers municipaux du Domaine naturel du lac Gale (DNLG), la Ville de Bromont se voit dans l’obligation de mieux gérer sa fréquentation afin de respecter l’entente signée en 2005 avec Conservation de la nature Canada (CNC) et le spa BALNEA.

Ainsi, à compter du 13 février 2021, l’accès sera limité le samedi et le dimanche aux citoyens de Bromont, sur présentation de leur carte citoyenne et aux détenteurs d’un abonnement saisonnier ou annuel émis par les Amis des sentiers de Bromont et acheté avant le 1er février 2021.

Rappelons que selon l’entente signée en 2005, la Ville de Bromont s’est engagée, en vertu d’une servitude de conservation, à ne pas autoriser d’activités ou d’interventions sur ce territoire qui pourraient être susceptibles de nuire directement ou indirectement aux écosystèmes en place ou aux autres caractéristiques naturelles écologiques ou paysagères s’y trouvant. Aussi, une servitude de quiétude en faveur du BALNEA interdit notamment les attroupements de nature à troubler la paix ou la quiétude des lieux et du voisinage.

En lien avec ses ententes et servitudes, BALNEA a entrepris des discussions avec la Ville de Bromont sur les conséquences d’affluence toujours grandissante des visiteurs sur le site du DNLG quant à la quiétude du lieu. BALNEA souhaite rétablir une plus grande tranquillité sur le site en alignement avec sa vocation et il a entrepris, de ce fait, des démarches auprès de la Ville pour faire valoir ses droits en vertu, notamment, de cette servitude de quiétude et de droit de regard accordée en 2005, lors de la cession de plus de 300 acres de terrain pour fins de conservation.

Soucieuse de respecter son engagement quant à la vocation de quiétude du domaine et le maintien de la biodiversité, la Ville de Bromont met en place une mesure concrète soit l’accès limité, respectant la servitude et s’assurant que la population puisse continuer de jouir des lieux.

La Ville de Bromont mandatera dans les prochaines semaines un organisme indépendant afin d’évaluer, entre autres, les impacts des activités présentes et futures se déroulant sur le site et d’évaluer sa capacité d’accueil. À l’instar de plusieurs autres gestionnaires de réseaux de sentiers, pour cette période indéterminée d’évaluation, la Ville limitera l’accès de fin de semaine au DNGL aux citoyens de Bromont et aux détenteurs d’abonnement saisonnier ou annuel.

Aussi, la qualité de l’eau au lac Gale est bonne, mais elle est fragile, notamment pour la baignade en raison de sa faible profondeur (9,7 pieds) et de la petite superficie de son bassin (0,67 km2). Un mandat sera d’ailleurs accordé à un organisme concernant le suivi de la qualité de l’eau afin d’évaluer la santé et le niveau d’eutrophisation du lac.

Les activités du camp de jour municipal seront maintenues puisqu’elles sont concentrées, dans la section intégrée du site, et ce, depuis son ouverture.

« Sachant l’attachement des citoyens de Bromont pour le DNLG, ils seront partie prenante de la démarche puisque nous leur donnerons l’occasion de s’exprimer dans le courant de l’année. La formule qui sera utilisée est encore à déterminer », a indiqué le maire de Bromont, Louis Villeneuve.

Depuis le début de la pandémie à la COVID-19, les responsables de la Ville de Bromont sont préoccupés par l’achalandage accru au DNLG. Les activités de plein air sont appréciées par la population, aux prises avec le confinement dû à la pandémie. Bromont comptant sur 140 km de sentiers au total, leur fréquentation par les usagers peut facilement être répartie sur les autres réseaux.

À propos du Domaine naturel du lac Gale

En 1974 la Ville de Bromont acquiert les terrains autour du lac Gale dans le but d’en faire un parc provincial. La superficie jugée trop petite par le gouvernement, le projet ne s’est pas réalisé. En 1976, la Commission scolaire Davignon par l’entremise d’un organisme à but non lucratif signe un bail emphytéotique d’une durée de 35 ans afin d’offrir des activités de plein air auprès des jeunes. En 1999, des difficultés financières de la base de plein air entraînent la reprise du bail par le créancier.

Les opérations sont ensuite reprises par un entrepreneur privé, BALNEA qui acquiert les droits emphytéotiques pour établir un spa en nature. Pour permettre l’accès aux citoyens, selon la volonté de la Ville, BALNEA remet près de 80 % de la superficie de son terrain. CNC en partenariat avec la Ville et BALNEA assure depuis ce temps la protection à perpétuité des espaces naturels tout en les rendant accessibles aux citoyens. La Ville y opère aussi le camp de jour municipal.

Une entente est signée en 2005, conjointement avec la Ville de Bromont, BALNÉA et CNC afin de baliser les utilisations des terrains. En plus d’une servitude de conservation, on y retrouve également une servitude de quiétude qui interdit notamment les attroupements de nature à troubler la paix ou la quiétude des lieux et du voisinage en faveur du BALNEA. La Ville peut y offrir certaines activités et l’entretien de ses infrastructures et l’utilisation du lac Gale est partagée entre la municipalité et le BALNEA. La Ville de Bromont doit aussi soumettre pour approbation tout projet de construction ou aménagement au BALNEA avant de procéder aux travaux.

30-

Source :
Catherine Page
Directrice des communications et de la ville intelligente
Ville de Bromont

Nouvelles récemment publiées

Voir toutes les nouvelles

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.