Appeler à l'hôtel de ville 450 534-2021 Demandes en ligne

Retour

La FEI examine des alternatives pour les Jeux équestres mondiaux FEI 2018 après avoir accepté de se séparer de Bromont

21 juillet 2016 // Communiqué

La FEI a annoncé aujourd’hui qu’elle travaillait à des solutions de rechange pour les Jeux équestres mondiaux FEI 2018 à la suite d’un accord mutuel conclu entre la FEI et le comité organisateur des Jeux équestres mondiaux FEI 2018 (COJEM) au Canada de mettre fin au contrat dans le but d’accueillir les Jeux en raison de problèmes financiers.

« Nous sommes tristes que le comité d’organisation de Bromont ne soit plus en mesure d’accueillir les Jeux en 2018 », a fait savoir le président de la FEI, Ingmar De Vos. « Nous avons travaillé en étroite collaboration avec le conseil d’administration du COJEM ainsi qu’avec la totalité de l’organisation depuis que les Jeux avaient été attribués au Canada en 2014. Nous étions au courant depuis un certain temps déjà que l’équipe de Bromont était confrontée à des difficultés financières. »

« Nous avons fait de notre mieux pour offrir un soutien dans ces temps difficiles mais, malheureusement, le conseil d’administration du COJEM n’a pas été en mesure de mettre en place une stratégie de financement et de parrainage réaliste et, malgré tous leurs efforts, nous en sommes arrivés à la conclusion conjointe que le contrat devait être résilié. Nous sommes convaincus que Bromont est un endroit extraordinaire et que le sport équestre joue un rôle essentiel dans la communauté locale. Nous espérons que Bromont sera en mesure d’accueillir d’autres grands événements équestres à l’avenir. »

« Ce fut une décision très difficile à accepter », a déclaré aujourd’hui Rosaire Houde, président du conseil d’administration du COJEM. « Depuis l’entrée en fonction du nouveau conseil, nous avons mis tout en œuvre afin de trouver un financement solide pour soutenir les Jeux mais ceci c’est malheureusement avéré impossible. Nous ommes extrêmement reconnaissants à la FEI pour son soutien tout au long du processus même s’il a été convenu que nous devrions mettre fin au contrat. Je le regrette amèrement mais ceci était le seul plan d’action responsable. »

« Je voudrais saisir cette occasion pour remercier tous ceux qui ont fait partie du projet des Jeux et qui y ont cru dès le début. Il était si cher au cœur de tant de personnes à Bromont et au Québec et nous sommes très déçus de n’avoir pas été en mesure de réaliser ce grand événement. »

Les Jeux de 2018 ont été attribués au Canada par le Bureau de la FEI en juin 2014, après que le comité de candidature avait fourni à la FEI une confirmation du soutien substantiel du gouvernement. Il s’agissait d’un appui au niveau du gouvernement local tandis que le plan financier des Jeux comprenait des fonds essentiels qui devaient provenir du gouvernement fédéral. Cependant, Carla Qualtrough, ministre des Sports et des Personnes handicapées a confirmé la semaine dernière qu’aucun financement supplémentaire du gouvernement fédéral canadien ne serait fourni.

Le FEI s’est rendue régulièrement à Bromont pour aider le COJEM avec la planification et la gestion des questions financières. Le président de la FEI et la secrétaire générale de la FEI, Sabrina Ibanez, se sont tous deux déplacés au Canada au cours des derniers mois pour travailler directement avec le conseil d’administration du COJEM.

« Bien que le FEI ait toujours voulu s’assurer du succès des Jeux au Canada et ait fourni tout le soutien possible, nous avons aussi une responsabilité envers notre communauté et l’avenir de nos événements phares », a commenté Ingmar De Vos. « Nous sommes maintenant à la recherche de solutions de rechange possibles pour 2018 et espérons être en mesure de faire une annonce très prochainement.

« Bien entendu, il n’est pas facile pour aucun comité organisateur de mettre sur pied un événement de cette ampleur dans un délai de deux ans mais il existe des précédents. Les Italiens ont accueilli des Jeux équestres mondiaux FEI remarquables à Rome en 1998 après que l’Irlande s’était désistée moins de deux ans avant les Jeux et nous sommes confiants qu’une solution viable sera trouvée. »

À propos des Jeux équestres mondiaux FEI

Les Jeux équestres mondiaux FEI ont lieu tous les quatre ans au milieu du cycle olympique. Les disciplines de la FEI – saut d’obstacle, dressage et dressage paraéquestre, concours complet, attelage, endurance, voltige et reining – sont toutes inclues dans le calendrier des compétitions.

Les premiers Jeux équestres mondiaux FEI ont eu lieu à Stockholm en Suède en 1990. Depuis lors, les Jeux ont été organisés à La Haye au Pays-Bas en 1994, à Rome en Italie en 1998, à Jerez de la Frontera en Espagne en 2002, et à Aix-la-Chapelle en Allemagne en 2006. Les premiers jeux qui se soient déroulés en dehors de l’Europe ont été les Jeux équestres mondiaux Alltech FEI accueillis par le Kentucky aux États-Unis en 2010, Les Jeux étaient de retour en Europe pour l’édition 2014. Ainsi les Jeux équestres mondiaux Alltech FEI se sont tenus en Normandie en France.

Renseignements :
Grania Willis
Directrice Presse FEI
grania.willis@fei.org
+41 787 50 61 42

Shannon Gibbons
Manager Press FEI
shannon.gibbons@fei.org
+41 78 750 61 46

Nouvelles récemment publiées

Voir toutes les nouvelles

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.