Retour

L’avis de restriction des activités récréatives au lac Bromont est levé

11 juin 2018 // Communiqué

Cinq échantillons consécutifs de l’eau du lac Bromont ont démontré une concentration de lanthane inférieure à 25 microgrammes par litre (parties par milliard) depuis l’application du procédé Phoslock® en octobre dernier, ce qui permet la reprise des activités récréatives sur le lac Bromont.

Les résultats préliminaires des échantillonnages réalisés depuis l’application ont été présentés, ce matin, par les chercheurs Dolors Planas et Philippe Juneau de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et Élizabeth Groulx-Tellier, chargée de projet pour l’organisme Action conservation du bassin versant du lac Bromont (ACBVLB), mandaté par la Ville de Bromont pour faire le suivi de l’impact du projet Phoslock®. Une quarantaine de citoyens, dont une majorité de riverains, assistaient à cette rencontre pour connaître les valeurs des échantillons, déterminantes pour la date de reprise des activités récréatives sur le lac Bromont.

Cinq échantillons consécutifs, soit les deux derniers prélevés avant le gel du lac et les trois pris depuis le dégel, indiquent une concentration inférieure à la norme de 25 microgrammes par litre de lanthane présente dans l’eau, permettant de lever l’avis de restriction des activités.

Ces restrictions avaient été émises en octobre découlant des exigences reçues d’Environnement Canada afin d’éviter les risques pour la santé humaine. La baignade ou la tenue d’activités dans ou sur le lac devaient être évitées ainsi que la consommation de poissons pêchés dans le lac. Elles se sont appliquées pendant toute la durée des travaux et jusqu’à ce que les analyses de l’eau du lac indiquent une concentration en lanthane inférieure à 0,025 mg/L (ppm).

« Ce sont de bonne nouvelles, a indiqué le maire de la Ville de Bromont, Louis Villeneuve. Le conseil municipal a accordé un peu plus de 600 000$ pour l’achat du Phoslock® et son application en plus de financer annuellement l’ACBVLB pour qu’elle poursuive son travail de suivi. Nous devons nous réjouir que ce projet-pilote, le premier au Québec, évolue comme c’était prévu. »

Le Phoslock® permet de capter rapidement et de façon permanente le phosphore dissous en suspension dans la colonne d’eau ainsi que celui présent dans la couche supérieure des sédiments. En se déposant au fond du lac, le lanthane continue de capter le phosphore dissous relargué par les sédiments au fil du temps et limite ainsi sa biodisponibilité pour les algues bleu-vert. L’application du Phoslock® au lac Bromont s’est déroulée sur un total de 5 jours pendant la période du  26 octobre au 4 novembre 2017.

Autre bonne nouvelle, il n’y a pas eu, jusqu’à maintenant, d’efflorescences d’algues bleu-vert, alors que des épisodes avaient déjà été signalées à cette période de l’année dans le passé. Cependant, il est encore trop tôt pour évaluer l’impact du traitement sur la clarté de l’eau, le taux de phosphore et des efflorescences futures d’algues bleu-vert. L’échantillonnage se poursuivra au cours de l’été. Les paramètres physico-chimiques évalués pour suivre l’évolution de l’application sont : le phosphore (total, dissout et réactif-soluble), l’azote (nitrites et nitrates), la chlorophylle a, l’oxygène dissout, la température, la conductivité, le ph et la transparence de l’eau. Le suivi de la mortalité des poissons, l’inventaire des herbiers, les données météos ainsi que l’identification des espèces de phytoplancton et des algues.

Un plan directeur pour la conservation du lac Bromont 2017-2027 a aussi été élaboré selon les exigences du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Ce plan directeur a pour objectif de restaurer et de protéger le lac Bromont par le contrôle des apports internes et externes des charges de phosphore ainsi que d’assurer la pérennité des actions posées par l’implication des acteurs du milieu et la sensibilisation des citoyens

Rappelons que c’est en 2016 que la Ville de Bromont a obtenu un certificat d’autorisation MDDELCC pour l’application du Phoslock®. Selon les exigences du certificat, un programme de surveillance et de suivi du lac Bromont a été adopté afin de documenter les impacts du projet sur la qualité de l’eau et les effets possibles sur la faune et la flore du lac. Ce programme a été développé pour les cinq prochaines années suivant le traitement avec possibilité d’ajustements annuels et prolongeables sur une période de dix ans.

-30-

 

Catherine Page
Responsable du Bureau des communications et de la ville intelligente
Ville de Bromont
450 531-4663


Nouvelles récemment publiées

Voir toutes les nouvelles