Retour

Le projet Arborescence se conforme aux exigences du conseil municipal

18 janvier 2019 // Communiqué

Le projet Arborescence a franchi une nouvelle étape, lors de la séance du conseil municipal du 14 janvier, alors que le promoteur a répondu aux exigences des élus.

L’entreprise Investissements Claricbridge Bromont inc. prévoit la construction de 184 unités d’habitation en copropriété en flanc de montagne sur des terrains traversés par le chemin des Diligences et situés entre les projets Cercle des Cantons et le Val des Irlandais. En octobre 2017, l’entreprise promotrice s’est portée acquéreur des terrains qui devaient accueillir le projet Club des Cantons. Préconisant la construction d’édifices en copropriétés écologiques, les démarches pour le projet Arborescence ont débuté en 2018.

Le projet Arborescence a été soumis à un processus d’analyse beaucoup plus complexe que le projet Club des Cantons. Le nouveau règlement 1044-2017 sur les ententes relatives aux travaux municipaux et adopté dans la foulée du nouveau plan d’urbanisme est beaucoup plus précis que l’ancien règlement en vigueur à l’époque du projet Club des Cantons.

Au-delà du plan d’implantation, le projet Arborescence présentait des défis. Le déboisement a été rigoureusement encadré. Ainsi, le déboisement de la rue publique sera limité à 12 mètres, une amélioration considérable par rapport au déboisement entrepris dans le cadre du projet Club des Cantons qui se situait plutôt entre 24 mètres et 31 mètres. Le déboisement a également été limité pour les voies d’accès privées. La construction des bâtiments qui se fera d’un seul côté des voies d’accès privées et des stationnements en bordure des voies d’accès privées améliore l’effet d’être dans un milieu boisé.

Le projet fera l’objet d’un programme de surveillance des opérations de déboisement et d’excavation près des zones de boisés à être conservés impliquant un ingénieur forestier. Une surveillance environnementale touchant notamment les mesures de protection contre l’érosion sera incluse au mandat de surveillance des travaux municipaux de l’ingénieur civil. Le déboisement est minimisé et un soin particulier est apporté pour conserver les beaux spécimens d’arbres. Une garantie de 50 000 $ est requise de la part du promoteur pour chaque phase d’infrastructures pour le déboisement en plus de la garantie de réalisation visant les travaux municipaux et les obligations du protocole d’entente.

La conservation des sentiers présents constituait également une préoccupation du conseil. Le tracé de la Divine sera optimisé. La Ville de Bromont, le promoteur d’Arborescence, et les intervenants requis vont identifier le tracé précis sur place au printemps-été 2019. Le nouveau tracé sera aménagé par la Ville, et ce, aux frais du promoteur. Par la suite, ce sentier sera définitivement cédé à la Ville.

Rappelons que le conseil municipal, en vertu du règlement 1044-2017 peut assujettir la délivrance d’un permis de construction, de lotissement, d’un certificat d’autorisation ou d‘occupation à la conclusion d’une entente entre le requérant et la Ville de Bromont portant sur la réalisation de travaux relatifs aux infrastructures et aux équipements municipaux et sur la prise en charge ou le partage des coûts relatifs à ces travaux. Sans cette entente, le promoteur ne peut obtenir les permis de construction nécessaires à l’exécution de travaux.

-30-

Source

Catherine Page
Directrice des communications et de la ville intelligente
Ville de Bromont
450 534-2021

 

 


Nouvelles récemment publiées

Voir toutes les nouvelles