Appeler à l'hôtel de ville 450 534-2021 Demandes en ligne

Retour

Le projet pilote de fat bike sur le Golf Château-Bromont ne sera pas reconduit cet hiver

30 novembre 2020 // Communiqué

Le projet pilote qui s’est tenu l’an dernier constituant à aménager et entretenir des sentiers pour la pratique de la raquette, le ski de fond et le vélo à pneus surdimensionnés (fatbike) sur le terrain du Golf Château Bromont ne sera pas reconduit à l’hiver 2020-2021.

La décision a été prise d’un commun accord entre la Ville de Bromont à qui appartient l’accès à partir de la rue de Chateauguay, le Domaine Château-Bromont propriétaire du Golf Château-Bromont et l’organisme les Amis des sentiers de Bromont qui en assurait la mise en œuvre et l’entretien.

Certains citoyens croient à tort que la Ville possède des servitudes de passage au pourtour du golf. À une certaine époque, il y avait eu des discussions pour la mise en place d’un réseau de sentiers. Toutefois, ces servitudes n’ont jamais été créées officiellement, pour des raisons évidentes d’incompatibilité avec la pratique du golf et des risques importants de blessures qui pourraient en découler.

D’autre part, une habitude de fréquentation créée en hiver serait difficile à faire cesser lors de la saison de golf. Selon Martin Ducharme, directeur général du terrain de golf. « Nous ne voudrions pas que des citoyens soient frappés par une balle de golf. De même, lorsque les opérations cessent en hiver, il y a trop de risques que des gens soient tentés de s’aventurer sur les étangs et les petits lacs du golf, occasionnant ainsi des risques de noyade que nous ne voulons pas avoir sur la conscience».

De son côté, le maire de Bromont, Louis Villeneuve, croit que l’offre de 150 km de sentiers sur le territoire de Bromont est fort enviable et que, pour le moment, les énergies et les budgets doivent être consacrés à maintenir, mettre à niveau et offrir des activités sécuritaires sur les sentiers existants sur tous les réseaux du parc des Sommets.

« L’intérêt pour cette boucle de 3,5 km n’était pas au rendez-vous et son entretien récurrent pour la maintenir mécaniquement en bon état apportait un surcroit de travail et des coûts additionnels que nous ne voulons pas encourir. », conclut le directeur général des Amis des sentiers de Bromont, Alain Planchamp :

Le passage de cyclistes et randonneurs sur un terrain privé complexifiait également l’utilisation en ce qui a trait aux assurances, notamment.

-30-

Source :
Catherine Page
Directrice des communications et de la ville intelligente
Ville de Bromont

Nouvelles récemment publiées

Voir toutes les nouvelles

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.