Appeler à l'hôtel de ville 450 534-2021 Demandes en ligne

Retour

Pauline Quinlan de la délégation de la FCM à COP21

30 novembre 2015 // Communiqué

Bromont, le 30 novembre 2015 – La mairesse de Bromont, Mme Pauline Quinlan, fera partie de la délégation des municipalités canadiennes qui joueront un rôle important à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21), à laquelle participeront des dirigeants du monde entier à Paris. La Fédération canadienne des municipalités (FCM) représentera officiellement les gouvernements locaux au sein de la délégation canadienne à la conférence, qui se déroulera du 30 novembre au 11 décembre.

Mme Quinlan se rend à Paris du 3 au 7 décembre sur l’invitation du président de la FCM, Raymond Louie, en raison de ses fonctions de présidente du Comité permanent des questions environnementales et du développement durable de la FCM.

« La FCM a été heureuse d’accepter l’invitation de faire partie de la délégation canadienne à la COP21 de Paris, a dit le président de la FCM, Raymond Louie. Cette invitation illustre bien la place de premier plan qu’occupent les municipalités dans la lutte contre les changements climatiques, de même que l’importance d’unir les efforts de tous les ordres de gouvernement afin de mettre en œuvre des solutions efficaces dans nos villes et nos collectivités. »

La délégation canadienne sera composée également des maires de Vancouver, de Montréal et de Toronto.

L’importance des villes dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre

En plus de participer à la délégation canadienne officielle, la FCM dirigera une délégation plus large d’élus municipaux dans tout un éventail d’activités liées à la conférence sur les changements climatiques.

Ainsi, Mme Quinlan prendra part le 4 décembre au Sommet des élus locaux pour le climat auquel 1000 maires participeront. Cet événement coprésidé par Mme Anne Hidalgo, Maire de Paris, et M. Michael R. Bloomberg, envoyé spécial des Nations Unies pour les villes et le changement climatique, souhaite inciter les villes et les collectivités territoriales à se fixer des objectifs plus ambitieux dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre et dans la conception de plans concrets leur permettant d’atteindre leurs objectifs. Les villes devront par ailleurs témoigner régulièrement des progrès effectués dans ces différents domaines. Plus important encore, le Sommet permettra de s’assurer que la voix des villes sera entendue lors de la COP21 et que leurs efforts seront pris en compte dans les négociations.

« Les villes sont déjà en train de construire des collectivités plus vertes. Les mesures qu’elles mettent en œuvre améliorent les milieux de vie des Canadiens et de leurs familles. Ils créent également des emplois et stimulent l’économie. Comme bien d’autres villes au Canada et dans le monde, Bromont a déjà mis en place des actions concrètes se retrouvant dans son Plan de développement durable adopté en 2012 ou près d’être implantées », a expliqué Mme Quinlan.

« Les villes font des améliorations éconergétiques aux bâtiments publiques, détournent des déchets des sites d’enfouissement, introduisent les véhicules électriques dans les flottes municipales et le transport en commun, améliorent les actifs de transport et de construction, rendent des terrains auparavant inutilisables disponibles pour le développement et font le traitement des eaux usées », a ajouté la mairesse de Bromont.

« À Paris, par notre participation et les actions dont nous témoignerons, nous voulons, les élus des villes canadiennes, réaffirmer au nouveau gouvernement fédéral que les municipalités sont les principaux partenaires dans la lutte pour la réduction des émissions des gaz à effet de serre. Nous travaillons directement sur le terrain. »

Les élus municipaux du Canada rencontreront des partenaires de gouvernements locaux et nationaux des différentes régions du monde afin de leur faire part de l’expertise canadienne en matière de prévention des impacts locaux des changements climatiques. Ils décriront le rôle crucial assumé actuellement par les municipalités dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’autres mesures pour l’environnement, rôle qui devra être mis à contribution afin d’atteindre les objectifs qui seront adoptés au sommet COP21.

À son retour, Mme Quinlan produira un rapport destiné entre autres, au Comité permanent des questions environnementales et du développement durable, aux représentants de diverses municipalités canadiennes lors d’une conférence quelle coanimera en compagnie du président de la FCM, Raymond Louie, et de son directeur général, Brock Carlton, dans le cadre de la conférence des Collectivités durables de la FCM qui aura lieu à Ottawa du 9 au 11 février.

La Fédération canadienne des municipalités (FCM) est la voix nationale des gouvernements municipaux. Dans son rôle de figure de proue du mouvement municipal, la FCM travaille à l’harmonisation des priorités fédérales et locales, car elle croit fondamentalement qu’un Canada fort commence avec des municipalités fortes.

-30-

Source : Catherine Page
Responsable des communications
Ville de Bromont
450 531-4663

Nouvelles récemment publiées

Voir toutes les nouvelles

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.