Appeler à l'hôtel de ville 450 534-2021 Demandes en ligne

Retour

Projet Arborescence : la Ville de Bromont s’est donné les moyens d’agir

21 novembre 2019 // Communiqué

En raison des informations qui circulent sur des difficultés financières qu’éprouverait KnightsBridge, une des compagnies impliquées dans la construction, le développement et la vente des unités du projet Arborescence, la Ville de Bromont va continuer de suivre de près le chantier et n’hésitera pas à se servir des outils coercitifs à sa disposition pour que le projet se rende à terme.

Selon les informations que la Ville de Bromont a obtenu, certaines compagnies affiliées à Knightsbridge seraient présentement dans une position précaire mais ne sont pas liées au projet Arborescence. Le partenaire financier principal du projet est le fonds d’investissement immobilier géré par Claridge. Les commanditaires du fonds dans le projet Arborescence sont Claridge et Ivanhoé Cambridge et des responsables ont assuré à la Ville, aujourd’hui, que le projet Arborescence, dont la première de trois phases est en cours de construction au bout de la rue des Diligences à Bromont, serait complété selon le protocole d’entente.

Les responsables du dossier à la Ville de Bromont ont effectué un suivi avec les intervenants du projet afin de répondre à des questions soulevées par les informations qui circulaient à propos de la dégradation des finances de la compagnie Knightsbridge. La Ville a obtenu des clarifications de la part de divers intervenants et a autorisé la poursuite du chantier de la phase 1 du projet.

« Je suis particulièrement fier que le conseil municipal ait décidé d’augmenter les exigences en terme de développement en montagne afin de nous protéger lorsque de telles situations surviennent. De plus, bien que le promoteur ait demandé la construction de rues et de phases supplémentaires sans que la première phase ne soit terminée, la Ville de Bromont n’en a pas donné l’autorisation pour ainsi éviter de nous retrouver, éventuellement, avec des infrastructures sans la présence d’habitations. Nous avons eu raison de nous montrer sévère dans ce dossier et nous ferons de même pour les dossiers à venir », a réagi le maire de Bromont, Louis Villeneuve. « Nous ne pouvons pas nous immiscer dans les montages financiers des projets mais grâce à des cautions incluses dans l’entente, nous avons des leviers pour exiger des réponses et garantir que les infrastructures municipales soient complétées. »

« La Ville de Bromont a suivi le dossier du projet Arborescence depuis le début des travaux. Du personnel de l’administration municipale assiste régulièrement aux réunions de chantier. Nous allons continuer de suivre de près ce dossier et nous n’hésiterons pas pour contrer les irrégularités, s’il y a lieu », a poursuivi le maire de Bromont.

Rappelons que plusieurs mesures additionnelles ont été exigées par la Ville de Bromont au promoteur avant de procéder à la signature finale du protocole d’entente en juin 2019, notamment, la surveillance environnementale par un ingénieur civil, la surveillance du déboisement par un ingénieur forestier, l’obligation de fournir des plans d’aménagement, des garanties de suivi et des droits de regard.

-30-

Source:
Catherine Page
Directrice des communications et de la ville intelligente
Ville de Bromont

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouvelles récemment publiées

Voir toutes les nouvelles