Projet de recherche sur les tiques

Afin d’améliorer la prévention de la maladie de Lyme, qui se transmet par une piqûre de tiques, la Ville de Bromont en collaboration avec la Direction de santé publique de l’Estrie participe à un projet de recherche mené par une équipe de l’Université de Montréal.

Le projet comporte deux volets, soit un premier qui vise la sensibilisation et l’engagement des citoyens dans des activités de prévention, et un deuxième qui a pour but de diminuer le nombre de tiques infectées dans l’environnement.

Sondage
La collaboration des citoyens est demandée pour une étude réalisée par l’Université de Montréal, en collaboration avec la Ville de Bromont. Le but de la recherche est d’améliorer les connaissances sur les impacts de la maladie de Lyme sur la population de Bromont et à développer de nouvelles interventions préventives à l’échelle des municipalités.

Pour ce faire, il faut répondre à un questionnaire. Ce questionnaire s’adresse à des personnes de 18 ans ou plus, résidant à Bromont depuis au moins un an. Répondre au questionnaire demandera environ 20 min. Des questions sont posées à propos des connaissances sur la maladie de Lyme et des mesures préventives.

Les réponses à ce questionnaire resteront anonymes, aucune coordonnée personnelle ne sera divulguée et ne servira à aucune autre fin. Les renseignements sont conservés à l’Université de Montréal dans un fichier informatisé sécurisé. En participant, les citoyens contribuent à l’amélioration de la prévention de la maladie de Lyme à Bromont.

Répondre au questionnaire

Rencontre d’information
Dernière chance pour assister à la conférence sur le projet de recherche sur la maladie de Lyme, le lundi 26 août à 19 h au Centre culturel St John.

 

Information : Danaelle Page, agente de recherche à l’Université de Montréal.

Pour les dernières nouvelles sur le projet:  Facebook de la Ville de Bromont.