Appeler à l'hôtel de ville 450 534-2021 Demandes en ligne

Retour

Sommet sur le transport ferroviaire : la municipalité de Bromont fait connaître ses demandes

6 décembre 2019 // Communiqué

À quelques jours de la tenue du Sommet sur le transport ferroviaire du gouvernement du Québec à Drummondville, le 9 décembre, la municipalité de Bromont a fait connaître ses demandes et réclame une véritable stratégie ferroviaire au Québec. Membre du comité sur le transport ferroviaire de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), le maire de Bromont, Louis Villeneuve, insiste particulièrement sur l’importance de dresser un portrait précis de l’état du réseau ferroviaire québécois pour favoriser l’embranchement des rails aux parcs industriels et faciliter le transport des personnes par l’interconnectivité en réponse aux défis de circulation et des changements climatiques.

Les attentes sont grandes pour le Sommet sur le transport ferroviaire. Les changements climatiques, le développement économique régional et la mobilité des citoyennes et des citoyens sont autant de défis qui peuvent trouver une réponse par le rail. « Le train a joué un rôle déterminant dans le développement économique du Québec. Nous avons une occasion en or pour redonner un nouveau souffle au transport ferroviaire avec le Sommet. Il ne faut pas la manquer », a déclaré d’entrée de jeu le maire de Bromont.

Opportunité économique, le transport ferroviaire est aussi un levier de développement. Il permet aux entreprises de gérer leur chaîne logistique et de rejoindre de nouveaux marchés et ressources. Il assure la mobilité interurbaine et favorise l’offre touristique régionale. « Le Québec est à un point tournant en matière de mobilité, et le transport ferroviaire peut redevenir un véritable mode de transport structurant et concurrentiel pour les régions, pour autant qu’on y mette collectivement les ressources. Avec ses 6 302 kilomètres de rails traversant plus de 500 municipalités, le train constitue un puissant levier économique », a ajouté Louis Villeneuve.

Le maire invite enfin le gouvernement du Québec à formuler, à l’issue du Sommet, des engagements clairs répondant aux priorités énoncées dans la Déclaration de Trois-Rivières, adoptée en novembre 2018 lors du Forum municipal sur le transport ferroviaire de l’UMQ.

« Pour nous à Bromont, la priorité restera la sécurité. Nous voulons éliminer les wagons contenant des matières dangereuses sur des voies de transbordement à proximité des résidences et des écoles. L’autre aspect important pour notre ville, c’est de développer un moyen de transport durable pour les touristes et les citoyens. Nos entreprises pourraient aussi en profiter. Bref, le transport ferroviaire serait un véritable levier pour plusieurs secteurs dans notre région »,a conclu Monsieur Villeneuve.

La voix des gouvernements de proximité

Depuis maintenant 100 ans, l’UMQ rassemble les gouvernements de proximité de toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer un leadership fort pour des gouvernements de proximité autonomes et efficaces. Elle mobilise l’expertise municipale, accompagne ses membres dans l’exercice de leurs compétences et valorise la démocratie municipale. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

-30-

Source : Ville de Bromont


S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire

Nouvelles récemment publiées

Voir toutes les nouvelles

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.