Appeler à l'hôtel de ville 450 534-2021 Demandes en ligne

Retour

Une première au Québec dans la lutte contre les algues bleu-vert

28 octobre 2017 // Communiqué

Bromont, le 28 octobre 2017  – La Ville de Bromont, conjointement avec l’Association de conservation du bassin versant du lac Bromont (ACBVLB), annonçait ce matin en conférence de presse qu’on franchissait une étape très attendue pour la revitalisation du lac Bromont, avec la première application de Phoslock® réalisée au Québec pour combattre le problème des algues bleu-vert.

La mairesse de Bromont, Mme Pauline Quinlan, s’est réjouie de cette réalisation : « Le lac Bromont est l’un des joyaux de notre patrimoine naturel. Des familles attirées par la proximité du plan d’eau se sont implantées sur ses rives au fil des ans et se sont approprié les lieux pour en faire un milieu récréatif quatre saisons. C’est grâce à la mobilisation des différents acteurs du milieu, dont les citoyens, et la participation de la Ville de l’ordre d’un montant de 650 000 $ que le lac Bromont sera revitalisé. »

Pour la présidente de l’ACBVLB, Mme Anne Joncas, il s’agit d’un accomplissement majeur. « On travaille sur ce projet depuis bientôt 12 ans et nous sommes excessivement reconnaissants envers les chercheurs de l’UQAM, principalement Dre Dolors Planas et Claire Vanier du Service aux collectivités, de nous avoir accompagnés tout au long de cette démarche. »

phoslock

 

Le Phoslock® est un produit formé d’une argile, la bentonite, à laquelle est fixé chimiquement le lanthane, un métal non toxique qui possède une forte affinité pour le phosphore qu’il capte même en conditions anoxiques.

Le Phoslock® permet de capter rapidement et de façon permanente le phosphore dissous en suspension dans la colonne d’eau ainsi que celui présent dans la couche supérieure des sédiments. En se déposant au fond du lac, le lanthane continue de capter le phosphore dissous relargué par les sédiments au fil du temps et limite ainsi sa biodisponibilité pour les algues bleu-vert. Afin de suivre l’évolution de la santé du lac, un protocole de suivi post-traitement a été élaboré et permettra d’évaluer les impacts du traitement sur une période de dix ans.

Bien que des actions soient actuellement en cours pour réduire les apports en phosphore au lac, les études réalisées sur le lac Bromont ont démontré que les efflorescences d’algues bleu-vert sont causées principalement par le relargage du phosphore accumulé dans les sédiments au fond du lac. Pour résoudre cette problématique, le recours à une technique de captage du phosphore était donc nécessaire.

De tous les produits disponibles sur le marché, le Phoslock®, en plus d’être le mieux documenté scientifiquement, s’avère celui qui a fait preuve du plus grand succès. Ce composé, développé en Australie par le Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO) en 1994, est utilisé et reconnu depuis le début des années 2000. Jusqu’à ce jour, plus de 200 plans d’eau ont bénéficié d’une application de Phoslock® dans une vingtaine de pays à travers le monde.

L’application de Phoslock® au lac Bromont, en plus de servir de projet de pilote pour permettre son utilisation au Québec, s’avère le plus important projet réalisé par Phoslock® en Amérique du Nord. La plus récente application complétée a eu lieu à Lethbridge en Alberta sur Henderson Lake en avril 2016.

Information
Hélène Oligny-Hébert, chargée de projet en biologie
Action conservation du bassin versant du lac Bromont
450 263-3360 | info@lacbromont.ca
lacbromont.ca/projet-de-restauration

-30-

 

 

Source

Action conservation du bassin versant du lac Bromont
et
Ville de Bromont

 


S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire

Nouvelles récemment publiées

Voir toutes les nouvelles

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.