Retour

Rencontre citoyenne sur l’ajustement du salaire des élus

5 février 2019 // Communiqué

Le conseil municipal a donné un avis de motion lors de la séance ordinaire du 4 février concernant le traitement des élus municipaux.

Les élus invitent toute la population à une assemblée publique le 11 mars à 19 h, avant la séance ordinaire du conseil municipal à la salle du conseil de l’hôtel de ville de Bromont au 88 boulevard de Bromont. S’ils le souhaitent, sur place, les citoyens pourront poser leurs questions sur les rajustements salariaux.

Il s’agit d’une modification salariale qui vise, entre autres, à compenser des changements fiscaux décidés par le gouvernement fédéral. Depuis janvier 2019, celui-ci perçoit des impôts sur les allocations de dépenses des élus. Plusieurs municipalités ont déjà ajusté les salaires alors que d’autres s’apprêtent à le faire.

Pour les conseillers, il s’agit en fait d’un ajustement de 15 %. La rémunération passe de 18 678 $ à 23 035 $ et l’allocation passe de 9 339 $ à 11 527, 50 $ mais, au net, ce montant sera réduit de moitié en fonction de la nouvelle disposition fédérale.

Même situation pour le maire, qui verra son salaire ajusté à 83 979 $ alors qu’il est actuellement à 52 188 $, et son allocation maintenant imposable de 17 378 $ à 16 595 $. La rémunération du maire n’avait pas été modifiée depuis 2012 alors que le salaire des conseillers avait eu un rajustement de 21 % en 2016.

Bromont connait une croissance qui ne se dément pas année après année. La ville se trouve d’ailleurs au 18e rang provincial sur 1164 municipalité au niveau de l’indice de vitalité économique calculé par l’Institut de la statistique du Québec et dévoilé en décembre dernier. L’indice de vitalité économique des territoires est composée d’indicateurs, soit le marché du travail, le niveau de vie et la dynamique démographique.

« Il est primordial de bien gérer cette croissance, explique le maire de Bromont, Louis Villeneuve. Pour cela, il faut passer de plus en plus de temps à étudier les dossiers préparés par l’appareil municipal. Nos concitoyens nous ont fait confiance en votant pour nous. Nous voulons prendre des décisions éclairées et pour cela il faut passer de plus en plus d’heures au service de la municipalité. »

Ce changement dans le traitement des élus a pour objectif de refléter les rôles et responsabilités accrus des conseillers et du maire qui se complexifient et exigent une implication grandissante de leur part.

« Malgré l’accroissement de la population, nous voulons demeurer un gouvernement de proximité et conserver nos interventions auprès des gens, ce qui demande de l’engagement de notre part et du temps », a conclu le maire.

-30-

Source:
Catherine Page
Directrice des communications et de la ville intelligente
Ville de Bromont


Nouvelles récemment publiées

Voir toutes les nouvelles