Exposition à la bibliothèque

 

Print

27 juin au 18 août 2019

PLONGER

Suzanne Lord | Artiste peintre

Démarche

« Comprendre qu’à l’intérieur d’une oeuvre où les couleurs se chevauchent, existe l’unicité de chacune, un détachement précis, une indépendance et une autonomie indéniable. Constater que chaque espace-couleur est mobile et se situe à une distance précise par rapport aux autres, tout comme sont disposées dans l’univers, les galaxies, les planètes et par le fait-même, notre propre être ».

Ce concept de visualisation en 3D, l’artiste l’a découvert par hasard en 2005 et n’a d’abord pas cru à la pertinence de l’utiliser, considérant cela comme un accessoire. Ses œuvres n’en avaient pas besoin pour être vivantes. Mais à la suite de quelques expositions où elle a permis au public d’utiliser les lunettes 3D, elle a réalisé à quel point les gens étaient impressionnés et appréciaient peut-être davantage sa forme d’art. Cet outil ouvre donc une porte à la compréhension de la structure des œuvres et apporte une autre forme de vie à celles-ci. Elles se retrouvent en état d’apesanteur, comme flottant dans l’espace d’une autre dimension : elles semblent s’émouvoir, respirer, communiquer…

Présentation de l’artiste

Suzanne Lord est née à Montréal en 1963. Particulièrement douée pour le dessin dès sa tendre enfance, elle s’adonne principalement au portrait ainsi qu’à la reproduction d’animaux. D’abord prédestinée à une carrière d’artiste figuratif, elle n’aurait jamais pensé un jour être passionnée par l’art abstrait. Les chemins qui l’ont menée dans cette voie sont multiples : formation universitaire en art, ateliers divers avec des artistes tels que : Sylvie Cloutier, Serge Babeux, Chantal Deserres, Seymour Segal etc. Ces apprentissages enrichissants lui ont permis
d’élargir ses horizons et de développer sa propre technique ayant pour résultat les œuvres qu’elle produit depuis quelques années.

Passionnée par les voyages et la photographie, les paysages dont elle se remplit les yeux sont une nourriture spirituelle et elle est littéralement en amour avec l’océan. Il y a quelques années, elle a eu la chance de voyager dans les îles hawaiiennes. L’immensité de l’océan, les vagues qui se brisent sur les roches volcaniques sont une source infinie d’inspiration qui se transpose à travers ses œuvres : mouvements aquatiques, quelquefois torrentiels, ondes fécondes : un voyage s’entreprend, se trace, se parcourt et s’inonde de couleurs. Une énergie visuelle est transmise afin de rejoindre et stimuler l’esprit de l’observateur et l’amener à prendre part aux voyages d’introspection et de sensibilité de l’artiste.

LE RÊVE HAWAÏEN

En 2012, elle propose sa candidature pour être reçue en résidence d’artiste à Big Island, Hawaii. Malgré un refus, elle décide d’organiser sa propre retraite artistique d’un mois en mars 2013 afin de produire pour la première fois une série d’oeuvres sur place. Elle réitère l’expérience en 2014. Plusieurs œuvres présentées ici ont été réalisées lors de ces deux voyages ou terminées par la suite.