Appeler à l'hôtel de ville 450 534-2021 Demandes en ligne

Exposition à la bibliothèque

Print

jusqu’au 6 février 2022

L’artiste Brigitte Dahan sera présente, à la salle d’exposition de la Bibliothèque municipale et scolaire de Bromont, pour accueillir les visiteurs le samedi 16 octobre, de 13 h à 15 h. 

Horaire régulier
Lundi au jeudi 13 h à 19 h
Vendredi 13 h à 18 h
Samedi 10 h à 15 h
Dimanche 10 h à 15 h

450 534-2451
bibliotheque@bromont.com
37, chemin de Gaspé

La salle d’exposition de la Bibliothèque municipale et scolaire de Bromont accueille  Apparences de l’artiste visuelle bromontoise Brigitte Dahan.

Cette exposition présente des œuvres qui explorent le thème de la communication et de l’image. Elle y sonde l’écart existant entre l’image qu’on a de soi, celle qu’on veut projeter et celle qui est perçue par les autres. C’est aussi une réflexion sur le non-dit, l’autocensure et les enfermements qu’on s’impose à soi-même.

À une époque où les médias sociaux exacerbent le désir d’un soi idéalisé, l’image virtuelle est parfois très éloignée de la vie intérieure et les apparences souvent trompeuses. Paradoxalement, alors que les plateformes numériques permettent l’expression sans limites de tout un chacun, l’échange véritable et la rencontre de l’autre semblent de plus en plus difficiles.

À travers une production de sculptures, de bas-reliefs et d’installations d’argile, l’artiste nourrit son attachement à la matière, garante pour elle d’authenticité et d’enracinement dans le monde réel. Ses œuvres sont chargées d’une symbolique forte, souvent révélée à travers un travail poussé des surfaces (empreintes, sillons, trous). Ces traces, vestiges d’un temps passé ou expression d’un monde intérieur, constituent un vocabulaire plastique qui raconte une histoire dans laquelle le passage du temps, la mutation et la transformation sont omniprésents.

Au sujet de l’artiste

Établie à Bromont en Estrie, Brigitte Dahan détient un baccalauréat en arts plastiques de l’Université du Québec à Montréal. Après avoir exploré la peinture et la photographie, elle recherche une connexion plus immédiate avec la matière, ce qu’elle trouve dans le travail de l’argile. C’est de manière singulière qu’elle explore ce médium à travers une production de sculptures, parfois monumentales, d’installations et d’œuvres murales tridimensionnelles.

Elle participe régulièrement à des expositions et est lauréate de plusieurs prix dont le prix Sculpture Desjardins en 2019. Elle a également été finaliste pour l’édition 2019 du prix François Houdé.

Ses œuvres font partie de l’espace public, notamment en Estrie et en Abitibi et figurent dans plusieurs collections privées au Canada et aux États-Unis.